Les différents plans et leur usage

 

(Vous pouvez consulter nos prestations de service)

Les plans statiques

Les plans simples sont appelés : statiques (dénomination donnée par Taguchi) pour les différencier des 2 types suivants qu’il a introduit plus tard : produits et dynamiques.

Le plan statique factoriel fractionnaire est le plus utilisé, car le plus simple à mettre en œuvre à cause du petit nombre d’essais à réaliser. Il est à utiliser quant les caractéristiques du produit à améliorer cherchent à atteindre une valeur donnée (cible, à minimiser ou à maximiser), et quand on maîtrise bien l’ensemble des facteurs autres que ceux testés.

Les plans produits

Ils sont la réponse imaginée par Taguchi à la recherche de la meilleure configuration des facteurs contrôlés pour rendre robuste, le produit ou le procédé, à plusieurs configurations de facteurs bruit (voir philosophie de l’approche Taguchi). Ils nécessitent au minimum 2 fois plus d’essais que les statiques (pour le même nombre de facteurs contrôlés et de niveaux) mais apportent une meilleure réponse quant à la robustesse du produit ou procédé face aux inévitables facteurs bruit avec lesquels on doit nécessairement composer.

Les plans dynamiques

Ils sont la forme la plus aboutie des plans conçus par Taguchi et sont ceux que Taguchi propose en priorité. L’amélioration porte alors sur la forme d’une fonction connue ou pas, représentant une caractéristique. Le point difficile pour les personnes non averties est la transformation d’une caractéristique statique en une caractéristique dynamique. Ils nécessitent au minimum 4 fois plus d’essais qu’un plan statique (pour le même nombre de facteurs contrôlés et de niveaux). On peut également imaginer un plan produit dynamique.

Les plans de mélange

Traités selon la méthode Taguchi ils représentent un apport personnel. En effet dans un mélange la somme des concentrations des composants est égale à 100%. La concentration du dernier composant dépend nécessairement des valeurs des concentrations des premiers composants (facteurs pas tous indépendants), de plus dans un mélange les composants interagissent selon leur concentration sur les caractéristiques attendues du mélange. Notre apport consiste à rendre orthogonale la matrice d’essai dans ces conditions et à prévoir quasi systématiquement l’étude des interactions. On peut également réaliser un plan produit de mélange.

Voir leur définition dans les Techniques de l’Ingénieur.

Les autres types de plans

Enfin nous vous proposons pour votre information un panorama des différents plans d’expériences existants sachant que certains ont été intégrés par Taguchi et que d’autres sont en contradiction avec ce que nous vous proposons : c’est à dire la simplicité et l’étude systématique de la dispersion des caractéristiques à améliorer qui n’est réellement réalisable qu’avec des matrices orthogonales.

Tous ces plans font l’objet de cours que vous pouvez télécharger.

Pour illustrer notre propos nous vous présentons quelques exemples de plans d’expériences réalisés.

(Vous pouvez consulter nos prestations de service)